WWII-RPG

Jeu de rôle sur la seconde guerre mondiale
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1ere ligne

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fabian Zeit
MJ Allemand
MJ Allemand
Fabian Zeit

Nombre de messages : 149
Camp et Grade : Allemand/Major
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: 1ere ligne   Mar 1 Nov à 2:15



4h30, frontière Luxembourg-Allemagne. Les Opels se sont enfin arrétés. Les hommes un peu endoloris descendent en sautant de la ridelle. Le soleil commence à se lever. Les hommes sont au devant d'une interminable file de véhicules dont les moteurs chauffent. Rapidement, il semble que tout les regards sont tournés vers cette poignée de fantassins. Les hommes en noir, la tête de mort sur le devant de leur béret, fixent ces Füsilleren dont on leur a tant répété la valeur au combat.
Zeit est en conversation avec un officier dans une Kübelwagen. Cet homme n'est autre que le Generalleutnant Conrad von Cochenhausen, chef de la 10. PZD. Après une breve discusion, celui-ci repart pour terminer de mettre en place sa division et de la coordonner avec les 1. et 2. PZD. Zeit se tourne vers les hommes.




"-Bon, le premier peloton, autour de moi. les deux autres seront plus derrière (HRP: on ne s'occupe pas d'eux). Vous allez faire comme à l'exercice. Le noyau sera le QG de peloton, Dricht avec ses 5 hommes. Se greffent à lui la 3e section de l'Unteroffizier Uhrig, 10 hommes. En plus, Adler et son mortier, 3 hommes, seront un peu derrière, couvrant tout mouvement des sections.
La 2e section de l'Unteroffizier Gräfe sera sur l'aile gauche, avançant par bonds de 5 hommes à chaque fois, à 10 mètres du centre du peloton, un peu en retrais chargé de couvrir tout mouvements ennemis sur la gauche.
La 4e section fera la même chose à droite.
La 1ere section sera devant, avançant par bonds, sur ordre de Dricht. 15, 20 mètres en avant. Surveillez bien derrière vous, pour voir si le QG de peloton n'est pas trop à la traîne.
Pendant tout mouvement, le mortier est prêts à tirer. Tout le monde se fixe quand le mortier ou une des MG bouge.
Le medecin sera dans le QG de peloton. Les Gefreiter Pennecke et Liebehenschel feront à tour de rôle la navette pour me tenir au courant de ce qu'il se passe. Je serais derrière avec les 2 pelotons et accessoirement une division de Panzer II.
Vous allez d'abbord monter sur les chars, pour la partie luxembourgeoise.
Des questions ?"


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lexikon-der-wehrmacht.de
Arthuys von Waldenheim
Assistenzarzt
Assistenzarzt
Arthuys von Waldenheim

Nombre de messages : 45
Camp et Grade : Allemand/Assisstenartz
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Mar 1 Nov à 12:19

J'avais réussi à m'endormir quelque temps, lorsque la sensation de descélération de l'Opel me tira de mon sommeil. Je sentis que l'on s'arrêtait vraiment. Je ne me sentais pas très agile, mais je sautais à la suite de mes camarades sur la route et je courus pour me dégourdir les guibolles vers le major Zeit, certains m'imitèrent, d'autres s'étirèrent avant de nous rejoindre.
Je m'arrêtais à une distance respectueuse de Zeit, car il était en grande conversation avec le graf von Cochenhausen, qui commandait aux panzer.
Je l'avais déjà aperçu dans une reception de mon père. Il n'était alors que Major. Zeit et lui avaient fini leur discussion, et je m'inclinais imperceptiblement dans sa direction. Il leva un sourcil, et me rendit la pareille, non moins imperceptiblement. Nous nous comprenions.

Puis le Major Zeit nous donna ses ordres:
La section de mortier d'Adler se mettrait en retrait derrière la section de commandement dont je serais, l'1. abteilung avancerait devant le QG de Zug, et les deuxième et quatrième sections avanceraient à gauche et à droite de ce noyau formé par le QG de peloton accompagné de la troisième section. Tout ce beau monde avancerait par bonds de 15 à 20 m par groupe de 5 hommes environs. Pour l'instant nous monterions sur les chars. je cherchais du regard l'Oberleutnant avec qui je devais rester.
Zeit nous demanda alors si nous avions des questions.
Ce que j'avais à lui demander ne pouvait pas être dit devant les hommes, il ne fallait pas qu'il pensent à la mort ou aux blessures maintenant. Ils devaient rester concentrés. Je me résolu donc de ne parler du transport des blessés possibles que plus tard, lorsque nous monterions sur les chars. En effet si une unité motorisée stationnait dans le coin, un transport plus rapide des blessés pourrait être envisagé.
Je me taisais donc et attendis une question de la part des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feldgrau.com
Werner Kempf
Unterfeldwebel
Unterfeldwebel
Werner Kempf

Nombre de messages : 79
Camp et Grade : Allemand/Unterfeldwebel
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Mar 1 Nov à 15:34

J'étais toujours assis, tapotant du pied, quand je sentis le camion s'arreter, certains de mes camarades se leverent d'un saut. C'est quand Dricht ouvrit la barriere que je sauta hors du camion, mes kameraden firent de même, je rejoins le Major au pas de course, je m'arreta à une bonne distance, car il parlait à un haut gradé, qui semblait commander les Panzers. Quand il eut fini, Zeit se tourna vers nous, il nous expliqua nos ordre, en ce qui me concernait, je devais rester au centre, entre la 2eme Section à gauche et entre la 4eme Section à droite, et il y aurait une division de panzers et le Major derriere nous.

**Cela semble un plan ingénieux, cela pourrait tres bien fonctionner**

Il nous dit ensuite de monter sur les char Panzer pour la partie Luxembourgeoise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Dricht
Oberleutnant
Oberleutnant
Alexander Dricht

Nombre de messages : 56
Camp et Grade : Allemand/Leutnant
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Jeu 3 Nov à 15:33

Les ordres étaient clairs. D'un pas rapide, je tombai sur le dos de la première section.

- "Vous avez entendu ! Grimpez sur ces véhicules et soyez prêts à vous battre ! N'oubliez pas ce que vous appris au camps. Veillez à tirer uniquement sur ce qui porte un uniforme ennemi... Ou sur ce qui vous tire dessus. Deux par blindé ! Exécution !"

Au pas de course, les hommes sautèrent sur les blindés. Nous diposions de trois blindés sur lesquels monter. A mon tour, je grimpai sur le troisième blindé où Kempf était déjà monté.

Sur mon ordre, les trois véhicules démarrèrent en ligne, avec un espace de plus ou moins dix mètres entre chacun.

Une quinzaine de mètres plus loin, j'ordonnai une halte afin que le peloton nous remonte afin de continuer la progression.
Je m'adressai à nouveau aux hommes.

- "Gardez les yeux ouverts et ne laissez rien au hasard. L'Est, l'Ouest, le Nord et même le Sud doivent être surveillés. Jetez quelques coups d'oeil au ciel également. A la moindre chose suspecte, prévenez moi !"

Les autres gars attachés à mon commandement faisaient de mêmes sur d'autres blindés, certains continuaient à pieds, à l'abri derrière les derniers véhicules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobbias Stumbach
Gefreiter
Gefreiter
Tobbias Stumbach

Nombre de messages : 37
Camp et Grade : Allemand
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Sam 5 Nov à 21:40

Je courru pour monter sur un char, puis aux ordres de Dricht, j'arma mon Kar98 et scruta les environs. S'il y avait quelque chose je crois qu'on se ferait trouer avant de voir d'où ça vient; on était à découvert et le char oscillait avec les trous et les bosses, de plus le moteur n'arrangeait rien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Werner Kempf
Unterfeldwebel
Unterfeldwebel
Werner Kempf

Nombre de messages : 79
Camp et Grade : Allemand/Unterfeldwebel
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Lun 14 Nov à 17:41

J'etais toujours asis sur le char qui avansait vers les lignes ennemies, l'Oberleutnant Dricht monta sur le meme char que moi...

-"Guten Tag Oberleutnant !"

Il me repondit avec un hochement de la tete. Nous etion a quelques kilometres de la ligne ennemie, je regarda partout, pour voir si il n'y avait pas des char ou bien de l'infantrie ennemis...

**Scheisse ! Ne me dite pas que les francais dorment encore !**

Arme en main, je scrutais toujours l'horizon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Gunther
Füsilier
Füsilier
Erwin Gunther

Nombre de messages : 12
Camp et Grade : Allemand
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Dim 20 Nov à 19:38

Erwin étais presque endormi il entendais les bruit de moteur et les bavardement de ses camarde qui parlait de tout et de n importe quoi. Quand soudain on s arrêta. l homme qui étais a coter" de moi me secoua pour me réveillé, car tout le monde étais déjà presque sortie et moi j étais encore la. Je me pressa de sortir je sauta du camion main sur mon casque qui étais sur la ma tête. je trébucha quand je tomba sur le sol mais par chance je n avais rien sauf mon uniforme qui étais plain de boue. enfin bref.

*Scheisse fallait encore que sa m arrive"

je me releva et je suiva le reste de mes camarde au trot. On arriva près d un officier qui étais déja entrain de donné des explication sur la tactique s assaut. a la fin di discoure je suivi le reste du groupe qui montais sur les panzer et je fit de même. j avais mon arme dans la main pres a tiré sur n importe qui surtout l ennemie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Dricht
Oberleutnant
Oberleutnant
Alexander Dricht

Nombre de messages : 56
Camp et Grade : Allemand/Leutnant
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Mer 23 Nov à 1:15

Les hommes étaient installées. J'aperçus un de nos gars son uniforme couvert de boue des pieds à la tête. Je n'aurai rien pensé de désobligeant à son égard si son attitude ne m'avait pas laissé indifférent. On aurait dit une abeille dérangée en plein dans sa ruche. Il jetait des regards autours de lui, le fusil presque toujours en joue, prêt à tirer sur tout ce qui bouge. J'espèrai qu'il ne confondrait pas un uniforme et surtout, qu'il allait faire attention à ne tirer que sur ce qui en porterait un, d'uniforme. L'avenir nous le dirait.

Plusieurs minutes passèrent, alors que nous progressions par bonds. Toujours rien de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabian Zeit
MJ Allemand
MJ Allemand
Fabian Zeit

Nombre de messages : 149
Camp et Grade : Allemand/Major
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Ven 25 Nov à 12:13

Les hommes progressaient en forêt, sur un petit chemin, par bonds successifs, comme l'avait demandé le Major. On entendait à peine le ronronnement des moteurs de Panzer, derrière. Le soleil était maintenant levé, mais encore assez bas. Malgré les 10°C, les fronts transpiraient et les mains devenaient moites sur les fusils.

"Là bas ... Allez ... Pourquoi, chef ? ..."

Des voix ! Les soldats se devisagèrent. Peu d'entre eux comprennaient le sens de ces mots qui venaient de loin, mais tous reconnurent du français... Les Belges... Un leger bruit de moteur se fit entendre au devant...

HRP: Je rappel que c'est moi qui decide du nombre d'enemi et du moment où vous les verrez, ainsi que des resultats de tir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lexikon-der-wehrmacht.de
Werner Kempf
Unterfeldwebel
Unterfeldwebel
Werner Kempf

Nombre de messages : 79
Camp et Grade : Allemand/Unterfeldwebel
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Ven 25 Nov à 17:26

J'etais assis a l'arriere du Panzer, Mitrailette en main, l'Oberleutnant Dricht au coté de moi, nous avion rouler quelque minutes en champ ouvert, mais apres nous etions dans une foret sur un petit chemin de terre, j'avais les main extremement moites, comparé a mon premier assaut, au moin durant cet assaut, on savait ou ce trouvait l'ennemis, mais aujourd'hui, l'ennemis peut etre n'importe ou, cacher derriere les arbres, pret a tous nous faire descendre, ou bien meme dans les arbre ! Je regarda vers la pointe des arbres pour faire sur...Nous etions rendu dans le centre de la foret, les moteurs des Panzers n'etaient pas tres bruillant, ce qui etait parfait pour ne pas ce faire repérer. Je regardais un peu partout avec nervositée quand j'entandis des voix, je dit a voix basse...

-"Mais c'est quoi ?....non.....Scheisse c'est du Francais ! Ce sont les Belges !"

Je me tourna vers l'Oberleutnant...

-"Herr Oberleutnant ! Ce sont les Belges ! Ce sont les Belges !"

Je commensa a viser vers la source des voix, toujours pret a faire feu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Gunther
Füsilier
Füsilier
Erwin Gunther

Nombre de messages : 12
Camp et Grade : Allemand
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Ven 25 Nov à 20:45

Sella fessait plusieurs minute même heure je ne s avais pas trop. Par contre la chose qui était sur c était que j étais sur un Panzer qui ne fessait pas beaucoup de bruit avec son moteur. je m étais un peu calmé mais j étais encore plain de boue et j avais baissé légèrement ma garde et mon arme. On avançait par petit bon vers les territoires ennemis. Quand on entendis des voie c étais du français sa devait être les Belges qui venait nous faire un petit coucou.

*ah ah ah on va se faire du Belge très prochainement*

j entendais en plus un autre bruit de moteur qui venais de plus loin mais je n en n étais pas trop sure. Je releva mon arme près a faire feu sur les ennemies. ou se qui n étais pas allié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobbias Stumbach
Gefreiter
Gefreiter
Tobbias Stumbach

Nombre de messages : 37
Camp et Grade : Allemand
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Sam 26 Nov à 17:23

Soudain je vis des ennemis. Je sautai du char et me coucha aussitôt.J'étai plus à l'abris ici que sur le char qui attirait leur attantion. Je mis en joue mon adversaire et fis feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthuys von Waldenheim
Assistenzarzt
Assistenzarzt
Arthuys von Waldenheim

Nombre de messages : 45
Camp et Grade : Allemand/Assisstenartz
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Sam 26 Nov à 18:11

Nous scrutions les alentours, juchés sur nos chars, nos mitraillettes prêtes à cracher leurs projectiles mortels. Je regardais autour de moi afin de garder tous les soldats du peloton à portée de vue, pour leur porter secours au cas où... quand soudain chacun se retourna dans la direction précise d'où partaient les mots prononcés en français:

Citation :
"Là bas ... Allez ... Pourquoi, chef ? ..."

Tout d'abord, je ne me rendis pas compte que ces mots étaient dits en français, bien que je les eusse compris parfaitement. Je m'en rendis compte et je fixait mon regard vers l'azimut d'où venait ces paroles dont je ne comprenais pas vraiment le sens militaire... "pourquoi chef ?"???? Si ils étaient aussi indisciplinés, ça allait être du gâteau. Une vraie promenade de santé!
Je sentis néanmoins mon coeur s'accélérer, et l'inquiétude m'étreindre...je me concentrais de plus belle sur l'ennemi pour chasser cette sensation désagréable.

Je vis alors un tout jeune soldat sauter au bas du panzer, et faire feu.
Je regardais alors dans la direction d'où étaient parties les voix et attendis le résultat du tir fait sans ordre direct d'un supérieur, alors que l'on ne voyait pas encore l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feldgrau.com
Fabian Zeit
MJ Allemand
MJ Allemand
Fabian Zeit

Nombre de messages : 149
Camp et Grade : Allemand/Major
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Sam 26 Nov à 19:41

HRP: Qui vous a dit que vous voyez les ennemis ? Stumbach, corrige ton post stp, tirer sur des arbres, c'est le meilleur moyen de montrer votre presence... C'est la première fois donc ça va, mais les autres, faites attention, attendez mes instructions...

Les Panzer II s'immobilisent immediattement, coupant les moteurs. Le chef de colonne vous fait signe de sauter. La route est étroite, en ligne droite. Le soleil levant perce à travers les feuillages. La route allant droit vers l'ouest, les ennemis serront genés par les rayons venant de l'est. La route monte légèrement, ce qui vous cache aux adversaires.

Arrivé à cet endroit, vous pourriez voir à 50 mètres de vous 5 soldats, gardes frontière luxembourgeois (HRP: eh oui, vous êtes toujours au Luxembourg !) debouts derrière un tronc d'arbre couché sur la route, comme barrière. Ils sont équipés de 4 Lebel Mle 1886 , récuperés de l'Armée française. Le 5eme est à côté de son fusil-mitrailleur MAC 1924/29, posée sur le tronc d'arbre. L'un d'entre est sergent. Le bruit de moteur est produit par une Terrot 500 Type R, que chevauche un 6eme homme, une estafette de la Milice. Les hommes sont debouts, ils parlent.

HRP: Vous, vous faites ce que vous dit l'Oberleutnant, ou pas. C'est à vous de jouer, n'oubliez pas le réalisme et attendez les joueurs qui ne sont pas là tout les jours ! En cas de pb, utilisez le MP.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lexikon-der-wehrmacht.de
Alexander Dricht
Oberleutnant
Oberleutnant
Alexander Dricht

Nombre de messages : 56
Camp et Grade : Allemand/Leutnant
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Mer 30 Nov à 16:43

Apparament, tout le monde ou presque avait entendu les voix derrière les taillis. Le vent, qui soufflait fort, avait surement préservé le bruit de nos moteurs aux oreilles de ceux qui nous faisaient face. Des belges comme certaines grandes gueules hurlaient.

- "Fermez la, soldats et remontez sur vos véhicules !"

Je cherchais le radio et ne l'apercut que quelques secondes plus tard. Rapidement, il était à côté de moi.

- "Passe le message suivant au Major Zeit "rencontrons des forces inconnues en face de moi. Suspectons des Belges. Envoyons section de reconnaissance."

- "Première section au rapport !"

Tous les gars de la première s'étaient réunis autour de moi. Rapidement, je leur donnais les consignes.

- "Vous allez partir en éclaireur. Marche rapide mais prudente, comme à l'exercice. Ne restez pas groupés et gardez les yeux ouverts. Je veux savoir ce qu'il y a en face. Exécution !"

Ni une, ni deux, sous les ordres de Kempf, les soldats partirent remplir leur mission tandis que les autres couvraient leur progression vers les taillis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Werner Kempf
Unterfeldwebel
Unterfeldwebel
Werner Kempf

Nombre de messages : 79
Camp et Grade : Allemand/Unterfeldwebel
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Jeu 1 Déc à 1:20

J'etais sur le char, quand l'Oberleutnant nous ordonna de sauter des char et d'aller ce rassembler autour de lui. Il nous annonsa que c'etait la premiere section qui avait la chance de rencontrer l'ennemis en premier, il nous dit aussi d'avancer d'un pas rapide, mais pas trop vite, et d'etre prudent dans nos mouvements, 'comme dans l'entrainement' avait precisé l'Oberleutnant. Il ajouta une derniere chose qui me surpris meme pas, j'allais commander la premiere section pour une premiere 'mission'...

**Allez Werner, tu le savais que sa allait arriver, montre a l'Oberleutnant qu tu est capable de diriger une section !**

Je fit un signe de la main pour dire a la section de me suivre, rendu non loin des belges, les hommes vint m'entourer, je dit a voix basse...

-"Bon, j'espere que vous etes conscien que ce n'est pas un entrainement dis-je avec un petit sourire en coin Bon, on ne sait pas combien de belges qu'il y a, il peut y avoir qu'une section comme il peut y avoir une companie entiere. Bon je veux que Müller et le Füsilier Höwer nous couvre a la MG34 au cas ou les belges vont nous suivre a la trace, pareil pour Adler, Prange et Schmolke, vous allez nous couvrir avec le mortier, mais je veux que vous soyez sur que nous serons pas touché par vos obus. Je veux également que les Füsiliers Glaser, Kowalewicz, Schorch, Cardinal et Hecht que vous nous couvriez aussi avec vos carabines, couvrez aussi les tireurs MG et les tireurs au mortier, au cas ou les belges nous prendraient par les flancs. Le reste, qui sont von Gröbel, Stumbach, Steiner, Gunther et Krüger, vous venez avec moi, D'accord ?"

Tout les soldats de la premiere section repondirent par un signe de la tete...

-"Groupe, on reste dispercé, au moin un metre de largeur entre chaques soldats !"

Nous nous dirigions maintenant vers l'endroit ou ce trouvait les belges...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthuys von Waldenheim
Assistenzarzt
Assistenzarzt
Arthuys von Waldenheim

Nombre de messages : 45
Camp et Grade : Allemand/Assisstenartz
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Jeu 1 Déc à 11:01

La première section allait au feu, comme l'oberleutnant l'avait commandé je restais avec la section de commandement avec mes infirmiers prêt à me proter au secours d'éventuels bléssés , ce que j'espérais ne pas devoir faire, en restant conscient que cela arriverait au cours de cette campagne. Il me faudrait aussi peut être soigner des belges, ou qui que ces hommes fussent. Un ennemi mort ne peut rien raconter, tandis qu'un bléssé à un médecin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feldgrau.com
Fabian Zeit
MJ Allemand
MJ Allemand
Fabian Zeit

Nombre de messages : 149
Camp et Grade : Allemand/Major
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Ven 2 Déc à 12:01

Par la radio, un message arriva de Zeit:

"De Major Zeit à 1. Peloton: Début de mission, début de mission ! Chars ont l'ordre de rester derrière. Envoyez éclairage. Si ennemis légers, ouvrez la route, ouvrez la route. Aneantissez menace. Si ennemis lourdement armé, rendez compte pour engagement Panzer. Restez discrêts et soyez rapide. Ne faites pas de prisonniers, pas de prisonniers. Rendez compte ensuite. Terminé."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lexikon-der-wehrmacht.de
Tobbias Stumbach
Gefreiter
Gefreiter
Tobbias Stumbach

Nombre de messages : 37
Camp et Grade : Allemand
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Dim 4 Déc à 22:30

Je fis comme si de rien était, et je remontai sur mon char
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Dricht
Oberleutnant
Oberleutnant
Alexander Dricht

Nombre de messages : 56
Camp et Grade : Allemand/Leutnant
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Mer 28 Déc à 15:37

Un nouvel ordre arriva aux oreilles des soldats.

- "Avancez à pieds. Ouvrez la route. Pas de prisonnier."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Werner Kempf
Unterfeldwebel
Unterfeldwebel
Werner Kempf

Nombre de messages : 79
Camp et Grade : Allemand/Unterfeldwebel
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Mer 28 Déc à 23:25

J'avançais, quand un nouvel ordre nous parvint, il fallait maintenant ouvrir la route, et s'il y avait peu de resistance, on n'avait pas l'appuis des chars, mais si il y en avait beaucoup, il faudrait faire appel aux chars. Je revint sur la route accompagné de la premiere section, nous avancions sur la route, d'un pas moyennement rapide, mais prudent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobbias Stumbach
Gefreiter
Gefreiter
Tobbias Stumbach

Nombre de messages : 37
Camp et Grade : Allemand
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Mer 28 Déc à 23:40

Après avoir entendu les ordres, je descendis du char, et avançais à une allure prudente et serrant mon Kar98 de stress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthuys von Waldenheim
Assistenzarzt
Assistenzarzt
Arthuys von Waldenheim

Nombre de messages : 45
Camp et Grade : Allemand/Assisstenartz
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Jeu 29 Déc à 18:46

L'oberleutnant nous donna les ordres du major, et la première section avança prudemment vers les ennemis, la section médicales que je dirigeais se tenait prête à porter secours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feldgrau.com
Horst Müller
Gefreiter
Gefreiter
Horst Müller

Nombre de messages : 92
Camp et Grade : Allemand
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Dim 1 Jan à 17:48

La camion s'arreta....nous sortâmes et le Major nous donna nos ordre
*comme à l'entrainement*

Nous grimpâmes sur les Panzern et avancâmes vers les "lignes" enemies.
Soudain des voix se firent entendres:


"Là bas ... Allez ... Pourquoi, chef ? ..."

*c'est du Français...*

Les Panzern couperent leur moteurs et nous decendîmes, quelques soldats s'exiterent et l'Oberleutnant nous dit

"Fermez la, soldats et remontez sur vos véhicules !"

Il envoya un message radio au Major puis Dricht nous envoya en eclaireur, Kempf allait donner ses premiers ordres...

"Bon je veux que Müller et le Füsilier Höwer nous couvre a la MG34 au cas ou les belges vont nous suivre a la trace"

j'acquieca de le tete, fit signe à Höver de me suivre et me coucha pres d'un tronc d'arbre *j'ai un angle bien degagé* Höver se mit à ma droite pour me reaprovisionner au cas ou...il epaula son fusil et mit en jou un enemi et attendit...


"Début de mission, début de mission ! "

Le Major repondit au message de Dricht nous partimes à l'avant, la lourde tache d'ouvrir la route nous etait donnée...et pas de prisonniers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.actifforum.com/portail.htm
Fabian Zeit
MJ Allemand
MJ Allemand
Fabian Zeit

Nombre de messages : 149
Camp et Grade : Allemand/Major
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: 1ere ligne   Dim 22 Jan à 16:05

Les hommes progressaient en petits groupes, vers le bruit. Un jeune soldat couru vers la section de commandement.

"Herr Oberleutnant, la 1ère section est en vue des ennemis. 6 soldats sur un barrage. Ils ont pas l'air dangereux."

Dricht:"..."

Les soldats étaient maintenant à l'endroit où la route montait, en vue des 5 soldats, assis sur le tronc d'arbre couché, et de l'estafette sur sa moto. Les mains se crispèrent sur les Kar98. Le mot d'ordre de "pas de prisonnier" revenait dans les têtes. Le mortier était en position. Tous n'attendaient qu'un seul ordre pour ouvrir le feu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lexikon-der-wehrmacht.de
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1ere ligne   

Revenir en haut Aller en bas
 
1ere ligne
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Radios en ligne !
» "Qui est en ligne"
» Haiti pourrait beneficier d'une ligne de credit de l'OPEP
» Tutoriel sur l'utilisation des jets de dés en ligne
» Premier Empire, Ligne de Bataille, Initiation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WWII-RPG :: Le Jeu :: Infanterie-Regiment "Grossdeutschland" :: Blitzkrieg :: Le combat-
Sauter vers: