WWII-RPG

Jeu de rôle sur la seconde guerre mondiale
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au camp d'Eifel

Aller en bas 
AuteurMessage
Fabian Zeit
MJ Allemand
MJ Allemand
Fabian Zeit

Nombre de messages : 149
Camp et Grade : Allemand/Major
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Au camp d'Eifel   Jeu 1 Sep à 18:13

RP: En ce matin froid d'avril, la petite ville Réhnanne de Eifel resonne entièrement du martelement des bottes cloutées et des chants virils...

http://www.secondeguerre.net/Sons/Deutsche_Marschen_Heili_Heilo.mp3

Les 600 hommes du I. bataillon der Infanterie Regiment mot Grossdeutschland sont rangés en carré sur la place d'arme d'une vieille caserne. Un officier d'infanterie, casquette vissée sur la tête, légèrement penchée à droite, les plis de sa veste impecables, une paire de jumelles autour du coup, un chéche beige français en foulard, un P-38 dans un étui de gaucher au ceinturon, une baionnette de Gewer 98 au coté droit, un pantalon droit et non pas bouffant comme les autres officiers et une paire de bottes luisantes au soleil. Ses dcorations étaient nombreuses, mais pas affichée avec ostention. Comme toujours, un petit sourire traine au coin de sa bouche. D'une voix forte et puissante, il prend la parole:



"Soldaten, fils de Grossdeutschland ! Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis le Major Fabian Zeit, commandant du premier bataillon. Comme vous le savez, notre régiment à été attaché à la 10e Panzer Division qui, avec le 1ere Panzer Division et la 2e Panzer Division forment le 19e corps blindé commandé par le général Heinz Guderian. Avec les 39e et 41e corps blindés, nous faisont parti du groupement blindé de von Kleist. Celui ci est le fer de lance du Groupe d'armées A dirigé par le maréchal von Rundstdedt. Lorsque l'offensive commencera, nous seront chargés de progresser rapidement au côté des panzers vers la France. Pour en arriver à commander un bataillon, j'ai du conceder à de nombreux sacrifices... C'est pour cela que je serais intraitable avec les pleutres, les couards et autres femmelettes, mais bon et juste avec les courageux, les vrais soldats. J'ai vu trop d'ami mourir pour accepter de commander une unité de bon à rien ! Grossdeutschland est un régiment d'élite et nous entendons bien qu'il le reste ! Ici, vous aurez le temps de découvrir vos camarades ou de retrouver ceux avec qui vous avez déjà combattu pour certains. L'entraînement sera dur, mais notre victoire est à ce prix. Chaque acte de lacheté devant l'ennemi tue en moyenne 10 de ses frères, de ses amis ! Nous savons que notre cause est noble. Combattant le bolchevisme, nous allons liberer ces allemands que la France retient depuis si longtemps en Alsace et en Lorraine. J'ai vu en Bohème-Moravie et dans les Sudètes, ces visages d'Allemands exultants de bonheur car on les liberait enfin pour les rendres à leur patrie, l'Allemagne. Je vous souhaite un jour de voir ces visages, car il prouve sans equivoque que nous nous battons pour quelque chose de grand, l'Allemagne ! Pour l'instant, vous allez vous diriger vers vos dortoir pour poser vos affaires. Mais restez sur vos gardes, une alerte arrive si vite...
Rompez ! Sieg Heil !"

"Sieg Heil !" repliquèrent 600 voix fortes.



"-Vous croyez qu'ils feront l'affaire herr Major ?, me glissa l'hauptmann von Brockhusen, mon lieutenant.
-Sicher ! Bien entendu, j'ai autrefois combattu avec certains de ces hommes, que je considère comme mes fils ! Mais nous allons tous les tester dans les prochains jours..."

HRP/c'est parti, lancez vous !

_________________


Dernière édition par le Ven 2 Sep à 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lexikon-der-wehrmacht.de
Tobbias Stumbach
Gefreiter
Gefreiter
Tobbias Stumbach

Nombre de messages : 37
Camp et Grade : Allemand
Date d'inscription : 10/08/2005

MessageSujet: Re: Au camp d'Eifel   Jeu 1 Sep à 18:37

La nouvelle recrue inexpirémentée, exécute les ordres du Major, et se dirige vers son dortoir. Timide, il marche en regardant ses pieds, évitant les regards, en pensant au lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hans von Gröbel
Gefreiter
Gefreiter
Hans von Gröbel

Nombre de messages : 26
Camp et Grade : Allemand
Date d'inscription : 20/07/2005

MessageSujet: Re: Au camp d'Eifel   Jeu 1 Sep à 18:38

A l'annonce du Major, Hans von Gröbel s'executa, il partit vers son dortoirs en faisant un salut au major et leutnant, toujours bien en rangs, il est le premier à arriver dans les dortoirs et attends avec impatience ses compagnons de la Grossdeutschland..


Dernière édition par le Jeu 1 Sep à 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardsuperv2.ifrance.com
Alexander Dricht
Oberleutnant
Oberleutnant
Alexander Dricht

Nombre de messages : 56
Camp et Grade : Allemand/Leutnant
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: Au camp d'Eifel   Jeu 1 Sep à 19:12

Les mains dans le dos, je regardai les nouvelles recrues se diriger d'un pas lent vers les dortoirs.
Ils venaient tout juste d'arriver et certains trainaient déjà les pieds. Le laps de temps qu'ils passeraient ici les forgera en vrais soldats !

Je ramassai mon paquetage que j'avais déposé à quelques mètres de moi, afin d'être plus à l'aise si quelque chose n'avait pas tourné rond sur la place d'armes mais tout s'était déroulé à la perfection, dans l'ordre et la discipline ! Paré et équipé, je me dirigeai vers la zone de la caserne qui abriterait les hommes placés sous mon commandement. Quatre sections. J'avais regardé la feuille d'effectif que l'Etat Major m'avait transmis. Je connaissais certains de ces hommes et avais même combattu avec.

Il y avait quatre dortoirs pour le 1er peloton. Un pour chaque section. Tous situés dans un grand barraquement. Mes quartiers y avaient été également installés. Je pourrai les garder à l'oeil et même la nuit. C'était une bonne chose.

Je sondais du regard les hommes à proximité. Certains chahutaient gaiement, d'autres étaient tendus... Toutes les émotions ou presques étaient présentes. Certaines étaient utiles aux soldats mais d'autres non et une de mes tâches serait de les faire disparaître au moment où ils prendraient les armes.

Bien peu me saluèrent en passant devant moi. Je ne pouvais pas leur en vouloir, c'étaient des bleus, ils ne connaissaient rien aux réglements militaires mais cela changerait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karl Von Schoulsen
Unteroffizier
Unteroffizier
Karl Von Schoulsen

Nombre de messages : 36
Camp et Grade : Allemand/Unteroffizier
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Au camp d'Eifel   Jeu 1 Sep à 19:23

Une fois l’annonce du Major faite le unteroffizier Von Schoulsen, prit la direction des dortoirs, en pensant a ces nouveaux camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horst Müller
Gefreiter
Gefreiter
Horst Müller

Nombre de messages : 92
Camp et Grade : Allemand
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: Au camp d'Eifel   Jeu 1 Sep à 20:14

Horst ecouta le discour du Major avec attention, comme ses 600 autres nouveaux compagnons.

"J'ai vu en Bohème-Moravie et dans les Sudètes"

A l'annonce de cette phrase Horst fut soulagé, on ne mit pas à la tête du bataillon un officier tout droit sortit de l'ecole sans aucune experience...Il se posait tout de même une question: etait il un "vieux rocher grix", c'est officiers trop conservateurs qui sont en parti responsable de la honte de 1918...a premiere vue non...

A la fin du discour il regarda ses compagnons, beaucoup de jeunes certainement inexperimentés...mais beaucoup devaient avoior fait la Hitlerjugend, il savait qu'ils etaient capables de grandes choses et peut être retrouvera t-il des "connaissances"...
Ils suivit les hommes vers le dortoir, en passant devant le Major et le Leutnant, ils les salua et vit differente decorations comemorant la guerre d'Espagne, le reconfortant encore plus dans les capacitées de son Major.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ostfront.actifforum.com/portail.htm
Sven Adler
Unteroffizier
Unteroffizier
Sven Adler

Nombre de messages : 17
Camp et Grade : Allemand/Unteroffizier
Date d'inscription : 29/07/2005

MessageSujet: Re: Au camp d'Eifel   Ven 2 Sep à 17:59

Droit comme des "i",le regard porté à l'horizon, les hommes du régiment écoutaient le discours du Major Fabien Zeit avec attention. Le discours ne pouvait qu'éveiller en eux comme en moi la flamme germanique qu'habite chaque allemand au plus profond de son âme. Cela ne pouvait qu'émouvoir et rassurer les recrues encore ésitantes.

Bon nombre de soldats n'étaient encore que des jeunes gens venant juste de quitter la douce chaleur du foyer, pour le froid, la faim et la fatique des dures exercices qui feraient d'eux de veritables guerriers du reich. Même si les entraînements suivis étaient très dures, cela n'était rien comparable au combat réél. Tout soldats est amené à l'experimenter, un jour ou l'autre. Mais nous appartenions une unité d'élite et il était hors de questions de la deshonorer par quelques actes de lâchetés ou de pleutreries.

j'étais fière de servir à nouveau sous les ordres du major. C'était un officier qui inspiré confiance en ses hommes, je le sais car j'en fut témoin directement lors des combats qui eurent lieu à Weisskrich. Non, il n'y avait pas de doutes la dessus, il savait où il nous emenait.

Une fois le discrours fini, et après le "sieg heil" traditionnel, nous rompâmes les rangs pour nous diriger vers nos chambrées. Je touchais de mes doigts le petit ruban que l'on m'avait remis pour mon comportement face à l'ennemi. Quelle peur nous avions eu se jour là. Oui ça avait chauffé , avec tout les français qui nous couraient derrière... Ce moment de nostalgie passé, je regardais autour de moi pour voir si il n'y avait pas parmis tout ses hommes, des visages familiers. Peut être reconnaitrai je un camarade qui avait servi avec moi.
De plus, mon frère devait se trouver parmis nous. L'envie de se battre l'avait poussait, lui aussi, à s'engager dans la wehrmacht. Il devait être dans cette cour, du moi c'est ce qu'il m'avait dit avant de monter dans le train. Mais comme des changements c'étaient effectués quant à l'organisation et à la redirection des troupes, je n'étais pas sûr de le voir.

Je ne vis personne que se soit mon frère ou un visage connu. Je décidai donc de me rendre dans ma chambre. D'un pas alerte je traversai la cour et rentrai dans les dortoirs


Dernière édition par le Ven 9 Sep à 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthuys von Waldenheim
Assistenzarzt
Assistenzarzt
Arthuys von Waldenheim

Nombre de messages : 45
Camp et Grade : Allemand/Assisstenartz
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Au camp d'Eifel   Mer 7 Sep à 22:11

Waldenheim se mit au garde à vous à l'annonce du Major ecouta avec application le discours de ce Major Fabian Zeit.
Dans son uniforme règlementaire, avec pour seule fantaisie un insigne des medecins de la Heer, bien qu'il ne le fut pas encore, il se mit à regarder les autres soldats , ceux qu'il pouvait voir sans tourner la tête, qui restait fixée vers l'horizon.
D'après une rapide étude, des médailles de la guerre d'Espagne, des EK2 et des nahkampf.
*bien*, se dit-il, *au moins tout le monde n'est pas bleu, ici!*
Son regard se reporta sur le Major qui finissait son discours, discours dont waldenheim n'avait pas perdu une miette, car il augurait de beaux jours pour le regiment.
*Cet officier a l'air d'un foutu soldat!*, se dit-il intérieurement
Il ne fut pas le moins motivé à hurler 'sieg heil!', et se mit à regarder les hommes s'en aller.
Sa carrée était située dans l'infirmerie, et il connaissait déjà son supérieur au SM du camp, un membre de la bavaria, combattante.
Il assista alors à la remise en ordre des hommes par le leutnant Dricht, et se dit que ces blus avaient décidément beaucoup à apprendre de la rigueur à la Heer.
Sur ce, il rentra pour ranger son paquetage au SM, jettant un dernier regard à l'officier qui semblait s'adoucir.
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.feldgrau.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au camp d'Eifel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au camp d'Eifel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» René Préval à camp Corail
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» Decors : Aide de Camp ?
» Attaque d'un camp orque
» Camp d'entraînement cptiste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WWII-RPG :: Le Jeu :: Infanterie-Regiment "Grossdeutschland" :: Camp d'Eifel :: Place d'armes-
Sauter vers: